Questionner les pouvoirs en place, exercice vital de la démocratie. © belga image

Marc Crépon et l’esprit critique contre la résignation

Gérald Papy
Gérald Papy Rédacteur en chef adjoint du Vif/L'Express

Dans Le Désir de résister, le philosophe Marc Crépon propose un mode d’action pour échapper à cette « mélancolie de l’histoire » qui semble habiter de plus en plus d’êtres humains.

« Cette impression de ne pas exister aux yeux des pouvoirs et des autorités et de ne pouvoir davantage compter sur soi-même pour infléchir le cours de sa vie est redoutable, parce qu’elle creuse un vide insupportable et parce qu’il n’est rien de plus facile que d’en instrumentaliser la souffrance. » On en observe les illustrations récurrentes dans le chef des populistes ou des fondamentalistes. Dans Le Désir de résister (1), le philosophe Marc Crépon propose un mode d’action pour échapper à cette « mélancolie de l’histoire » qui semble habiter de plus en plus d’êtres humains.

Que faut-il faire? Réveiller son esprit critique face à la démophobie (phobie du peuple) des obsédés de la verticalité du pouvoir, face à la ruse des populistes qui font croire au peuple qu’ils lui redonnent la parole en parlant à sa place, face à la culture de la peur que d’aucuns ont été tentés d’exploiter lors des crises terroriste et sanitaire, face à la défiance croissante à l’égard des institutions, face au « consentement à la misère », cette « imperméabilité des élites au sentiment d’abandon, à la détresse, au désarroi […] de ceux et de celles dont elles sont coupées, qu’elles ne voient pas, qu’elles n’entendent pas sinon de loin, sans y prêter davantage attention ».

D’où l’urgence, pour Marc Crépon dans ce salutaire essai, de « susciter des prises de parole, leur accorder l’attention et la considération qu’elles méritent, les rassembler, les confronter » et pour chacun d’entre nous, de « continuer à apprendre, ou de réapprendre, à penser par nous-mêmes », d’autant que l’environnement des outils numériques contribue de plus en plus à formater les connaissances et les réflexions.

(1) Le Désir de résister. Un esprit critique pour notre temps, par Marc Crépon, Odile Jacob, 238 p.

Marc Crépon et l'esprit critique contre la résignation

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content