© Reuters

L’un des pavés les plus vendu en Belgique est fabriqué par des enfants en Inde

L’un des pavés le plus vendu sur le marché belge, le « Kandla Grey », provient de Budhpura, en Inde, où le travail des enfants est monnaie courante, écrit De Standaard vendredi.

De nombreux importateurs belges achètent ce type de produits à Budhpura, selon une enquête du journal. Ils ne le font pas directement mais passent par des fournisseurs indiens qui s’approvisionnent chez des commerçants locaux, qui eux-mêmes achètent les pavés auprès des familles et enfants.

La plupart des pavés « Kandla Grey » que les Belges achètent, proviennent dès lors probablement de Budhpura. Outre les terrasses et allées des particuliers, de tels pavés ornent aussi notamment la Oude Markt à Louvain, la place de l’église à Merelbeke et les trottoirs de nombreuses villes.

« Je ne dirai pas que tous les ‘Kandla Grey’ viennent de Budhpura, mais au moins 80% », explique Herwig Callewier, gérant de Beltrami et président de la fédération des grossistes belges en pierre naturelle. « En fait, nous suspectons depuis longtemps que des enfants travaillent à Budhpura. Mais nous n’avons jamais agi au sein du secteur. »

A Budhpura, 40% des familles sont monoparentales. Les pères décèdent souvent vers l’âge de 40 ans des suites d’une silicose ou de pneumoconiose, qui touchent les tailleurs de pierre.

Partner Content