© iStock

L’Italie va exiger un test négatif de tous les voyageurs provenant d’Union européenne

La mesure entrera en application le 16 décembre. Les voyageurs qui n’ont pas été vaccinés devront observer une quarantaine de cinq jours après leur arrivée. Ces mesures seront d’application jusqu’au 31 janvier.

Tous les voyageurs en provenance de l’Union européenne (UE) qui souhaitent entrer en Italie devront dès le 16 décembre pouvoir soumettre un test corona négatif, a annoncé mardi le Premier ministre Mario Draghi. Les voyageurs qui n’ont pas été vaccinés devront observer une quarantaine de cinq jours après leur arrivée. Ces mesures seront d’application jusqu’au 31 janvier.

Il a également été décidé de prolonger les pouvoirs extraordinaires dont dispose le gouvernement jusqu’au 31 mars. Ces pouvoirs, qui expirent à la fin de l’année, facilitent l’introduction d’une nouvelle législation dans la lutte contre l’épidémie de coronavirus. L’Italie n’est pas le premier pays à rendre obligatoire un test négatif pour les voyageurs en provenance de l’UE. Depuis novembre, le Portugal a décidé que toute personne entrant dans le pays par avion devait pouvoir présenter un test négatif, y compris les personnes entièrement vaccinées.

Partner Content