© AFP

L’Italie envisage de fermer ses ports aux navires de secouristes étrangers

Le gouvernement italien étudie la possibilité d’empêcher aux navires étrangers qui secourent des migrants en mer Méditerranée, à proximité de la Libye, de les déposer sur le sol italien.

Selon l’agence de presse ANSA, qui cite des sources gouvernementales, l’Italie a mandaté son représentant permanent auprès de l’Union européenne, Maurizio Massari, pour interpeller formellement le Commissaire européen à l’Immigration Dimitris Avramopoulos sur le thème de l’arrivée de migrants dans la péninsule.

Quelque 12.000 migrants ont été secourus en Méditerranée ces dernières 48 heures, d’après les garde-côtes. Selon des chiffres du ministère italien de l’Intérieur, plus de 73.300 migrants sont arrivés sur le territoire national depuis le début de l’année, soit une hausse de plus de 14% par rapport à la même période en 2016.

L’Italie continuera de sauver des vies en Méditerranée, comme elle le fait depuis de nombreuses années, mais elle ne peut plus soutenir tout le poids de l’accueil des migrants, font savoir plusieurs sources diplomatiques à l’agence ANSA. Le gouvernement étudie donc la possibilité d’empêcher aux navires sous pavillon étranger, appartenant à des ONG ou faisant partie de l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes Frontex, de déposer les migrants secourus dans les ports italiens.

Partner Content