© Epa

Le vote N-VA et PS est « identitaire et conservateur », selon Cohn-Bendit

Le vote massif exprimé en Belgique en faveur du parti séparatiste N-VA, mais aussi en faveur du Parti socialiste, reflète un réflexe « identitaire et conservateur », a analysé mardi le chef du groupe écologiste au Parlement européen, Daniel Cohn-Bendit.

Interrogé sur les votes nationalistes intervenus dans plusieurs pays d’Europe (Belgique, Hongrie, Pays-Bas), M. Cohn-Bendit a jugé qu’ils « reflètent un problème d’anxiété des sociétés, qui ont des réactions et des votes identitaires ». « C’est ce que j’appelle la culture Ligue Lombarde ou ‘comment se protéger face aux problèmes de la mondialisation' », a-t-il ajouté, en référence au mouvement régionaliste radicalitalien.

Evoquant plus particulièrement les élections législatives belges, M. Cohn-Bendit a estimé que le vote N-VA, mais aussi PS, était à la fois « identitaire et conservateur ».

Les scrutins récents risquent de de reléguer au second plan la présidence belge, mais aussi la présidence hongroise qui la suivra, a poursuivi M. Cohn-Bendit. « Peut-être qu’on va découvrir tout d’un coup qu’on n’a lus besoin de la présidence tournante. On va s’apercevoir que l’Europe peut fonctionner sans présidence tournante », a-t-il dit.

Levif.be avec Belga

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content