Manifestation contre le président le 22 juillet dernier © Getty

Le Sri Lanka lance un appel urgent aux dons pour lutter contre la malnutrition infantile

Le Vif

Le Sri Lanka a lancé un appel urgent aux dons afin de lutter contre la malnutrition infantile qui s’accroît rapidement dans le pays en faillite où neuf personnes sur dix sont dépendantes des aides de l’État.

Le ministère de la Condition féminine et de l’Enfance a annoncé faire appel aux dons privés pour financer une aide destinée à des centaines de milliers d’enfants souffrant de malnutrition, l’État en faillite n’étant plus en mesure de maintenir l’aide sociale.

« Au plus fort de la pandémie de Covid-19 le problème était grave, mais à présent, la crise économique a aggravé la situation« , a déclaré le secrétaire du ministère Neil Bandara Hapuhinne aux journalistes à Colombo. 

Selon M. Hapuhinne, une enquête menée en milieu d’année 2021, a montré que 127.000 sur 570.000 enfants, âgés de moins de cinq ans, souffraient de malnutrition.

Depuis, l’inflation bat des records avec des pénuries de nourriture et de produits essentiels devenues chroniques et M. Hapuhinne estime que ce nombre s’est probablement démultiplié mais une nouvelle enquête doit encore être effectuée. 

M. Hapuhinne a indiqué que plus de 90% de la population, dont 1,6 million de fonctionnaires, dépendaient des aides directes d’État, un taux qui a presque doublé en un an.

L’Unicef a lancé un appel au financement, affirmant que les enfants de l’île d’Asie du Sud étaient touchés de manière disproportionnée par la grave crise économique. L’agence des Nations unies pour l’enfance estime que 2,3 millions d’enfants ont besoin d’une aide humanitaire au Sri Lanka, qui figure parmi les dix pays comptant le plus grand nombre d’enfants souffrant de malnutrition.

Le pays a fait défaut sur sa dette extérieure de 51 milliards de dollars en avril. 

Début juillet, d’immenses manifestations de Sri-Lankais excédés ont conduit au départ du président Gotabaya Rajapaksa, qui s’est réfugié à Singapour avant de démissionner. 

L’inflation au Sri Lanka a atteint 60,8% en juillet, mais des économistes indépendants affirment qu’elle a largement dépassé les 100%.

Le Sri Lanka est actuellement en pourparlers avec le Fonds monétaire international (FMI), en vue d’un éventuel renflouement mais les responsables estiment que le processus pourrait prendre des mois. 

Selon le Programme alimentaire mondial, près d’un quart des 22 millions d’habitants de l’île, a besoin d’une aide alimentaire, et plus de cinq familles sur six ne mangent pas à leur faim ou achètent des aliments de moindre qualité.

Le mois dernier, les Nations unies ont lancé un appel à l’aide internationale afin de réunir 47,2 millions de dollars et d’apporter une aide devenue vitale, à ce stade.

Partner Content