Emmanuel Macron © REUTERS

Le salaire et les avantages d’Emmanuel Macron

Caroline Lallemand
Caroline Lallemand Journaliste

Quel sera le salaire d’Emmanuel Macron et quels seront ses différents avantages lors de son entrée en fonction ?

En plus d’être logé, nourri et blanchi, le salaire du nouveau président français devrait s’élever à 14 910,31 euros bruts par mois, soit 12 696 euros nets mensuels (178 923,72 euros bruts annuels), selon le Journal du net qui se réfère au salaire de François Hollande. Cette somme correspond à une indemnité de base de 11 580,82 euros ainsi qu’une indemnité de résidence (347,43 euros) et une indemnité de fonction (2 982,06 euros).

Jusqu’en mai 2012, le montant du salaire du président était fixé par lui-même. Nicolas Sarkozy avait ainsi décidé d’augmenter son salaire de 170%, touchant 21 300 euros bruts par mois, tandis que François Hollande l’avait ensuite baissé de 30%, comme promis pendant sa campagne.

En plus de ce salaire, le locataire de l’Elysée va profiter de nombreux avantages lors de la durée de son mandat. Et en premier lieu, du Palais de l’Elysée, un hôtel particulier situé au numéro 55 de la rue du Faubourg-Saint-Honoré à Paris dans le 8e arrondissement. Il sera à la fois son lieu de travail et sa résidence officielle. L’Elysée, aussi surnommé « Le Château », compte 11 000 m², un jardin de près de 1,5 hectare et plus de 350 pièces.

Le président est aussi entouré de nombreuses personnes au quotidien. Plus de 800 agents évoluent autour de lui en toute discrétion, répondant à tous ses besoins dans divers domaines (communication, médical, intendance…). D’après le site officiel du palais, le président reçoit 1500 à 2000 lettres quotidiennes. Le service de la correspondance serait, selon le Journal du net, composé de plus 100 personnes. Le chef d’Etat jouit aussi d’un chef gastronomique à résidence et d’une cave à vin bien fournie de plus de 12 000 bouteilles de vin et de champagne prestigieux.

Le majordome est le membre du personnel qui vit au plus près du président, disponible 24/24, sept jours sur sept à ses côtés. Pour cela, il est tenu, plus encore que le reste du personnel, à une discrétion absolue. 250 gendarmes se chargent aussi de sa sécurité dans ses différentes résidences d’Etat.

Une voiture de fonction avec chauffeur est mise à sa disposition. Il a aussi accès au parc automobile de l’Elysée, composé d’une centaine de véhicules ainsi que de scooters et bénéfice d’un accès gratuit au réseau de trains SNCF. Le président tient à sa disposition plusieurs avions pour faciliter ses déplacements. En plus d’un Airbus A330, l’escadron présidentiel est composé de 6 Falcon (7X, 2000 et 900) ainsi que de 3 hélicoptères.

Emmanuel Macron pourra aussi se rendre au Pavillon de la Lanterne, une de ses résidences secondaires attitrées. Elle est située à Versailles dans les Yvelines, au coeur d’un parc d’une superficie de quatre hectares, avec court de tennis, piscine,… En été, il pourra profiter du soleil de la Méditerranée au Fort de Brégançon, la résidence estivale des chefs d’Etat français. Située dans la petite commune de Bormes-les-Mimosas, dans le Var, cette ancienne forteresse militaire est posée sur un ilot rocheux à 35 mètres haut.

Un patrimoine qui suscite la polémique

Le patrimoine mobilier et immobilier d’Emmanuel Macron a suscité de nombreuses interrogations lors de la campagne présidentielle. Lors de son entrée dans le gouvernement de François Hollande, il avait dû faire une déclaration de ses revenus et de son patrimoine auprès de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) en 2014.

Il y est mentionné ses biens immobiliers – entre autres, un appartement de 83 m2 à Paris avec terrasse et parking (valeur de 890 000 euros + 70 000 euros de travaux), des placements pour un montant d’environ 74 000 euros, deux assurances-vie, plusieurs comptes bancaires… – pour un total de 1,2 million d’euros. Macron a déclaré aussi ses différents prêts immobiliers (voir les détails de la déclaration).

Actuellement, le nouveau président de la République ne possèderait officiellement rien en termes d’immobilier. Il a en effet revendu son appartement parisien et habite désormais chez son épouse, Brigitte Trogneux. Son patrimoine déclaré se compose d’un fonds de placement dans les PME (61.516 euros) et de deux comptes-titres chez son ancien employeur Rothschild (9.100 euros). Il détient aussi 56.500 euros en comptes d’épargne et un peu plus de 91.900 euros en assurance vie. Le candidat d’En Marche! détiendrait en outre environ 116.000 euros supplémentaires. Il a également touché une avance de 274.000 euros pour la publication de son ouvrage Révolution au début de l’année.

Concernant les 3 millions d’euros touchés lorsqu’il était au sein de la banque Rothschild et qui suscitent encore pas mal d’interrogations, le président fraîchement élu avance que la moitié serait partie au fisc, et une bonne partie du montant restant aurait servi à effectuer des travaux dans son ancien appartement et dans la maison de son épouse au Touquet.

Macron a aussi déclaré devoir encore rembourser 246.800 euros pour un prêt contracté en 2011 destiné à financer des travaux dans la maison de son épouse au Touquet. Il doit également 53.600 euros au Trésor Public pour avoir quitté la fonction publique de façon anticipée.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content