Erdogan © AFP

L’adhésion de la Suède et de la Finlande à l’Otan, « une erreur » selon Erdogan

Le Vif

L’adhésion de la Finlande et de la Suède à l’Otan serait une « erreur » comme celle que fut l’adhésion de la Grèce au Traité de l’Alliance atlantique, a jugé le président turc Recep Tayyip Erdogan.

Le chef de l’État a expliqué devant la presse qu’il ne « veut pas voir se répéter la même erreur que celle commise lors de l’adhésion de la Grèce », accusant Stochkholm et Helsinki « d’héberger des terroristes du PKK », le Parti des Travailleurs du Kurdistan. 

« Nous n’avons pas un avis positif », a-t-insisté.

« Nous suivons actuellement les développements concernant la Suède et la Finlande, mais nous n’avons pas un avis positif, parce qu’ils ont fait une erreur à l’Otan concernant la Grèce auparavant, contre la Turquie », a déclaré le chef de l’État à la sortie de la prière du vendredi à Istanbul.

« De plus, les pays scandinaves, malheureusement, sont presque comme des maisons d’hôtes pour les organisations terroristes », a-t-il ajouté citant le PKK, classé comme organisation terroriste par la Turquie mais aussi l’Union européenne et les États-Unis.

La réaction de la Turquie est la première voix dissonante au sein de l’Otan sur la perspective d’adhésion de la Finlande et de la Suède à l’Alliance atlantique.

Depuis le début de la crise puis de l’invasion russe en Ukraine, Ankara a tout fait pour maintenir de bonnes relations avec les deux pays, dont dépend étroitement son économie.

Partner Content