Prétexte © GettyImages

La production de la nouvelle bombe nucléaire américaine B61-12 a débuté

L’Administration nationale de sécurité nucléaire (NNSA) américaine a terminé « avec succès » la première unité de production (FPU) du programme de prolongation de la durée de vie de la bombe atomique B61-12, appelée notamment à remplacer les engins actuellement déployés en Europe, a annoncé le département de l’Energie.

Le programme B61-12 LEP (pour « Life Extension Program »), lancé en février 2012, doit permettre de moderniser les composants nucléaires et non-nucléaires pour prolonger d’une vingtaine d’années la vie de l’actuelle bombe à gravité en améliorant sa « sécurité » et sa « fiabilité ».

Elle doit remplacer les actuelles B61-3, -4 et -7, dont certaines sont en service depuis 1968, tout en ayant subi des modifications. La puissance de chaque bombe peut être réglée pour aller de 0,3 à 360 kilotonnes, soit l’équivalent de 360.000 tonnes de TNT.

« La B61-12 LEP aide à moderniser le stock d’armes nucléaires des Etats-Unis et à maintenir la capacité de dissuasion nucléaire délivrée par air de la nation (américaine). La NNSA a, en étroite coordination avec l’US Air Force, travaillé pour livrer cette première unité de production de la B61-12 après plus de neuf ans de conception, de développement, de qualification et de production de composants », a précisé le département de l’Énergie (DoE) dans un communiqué publié jeudi dernier.

Partner Content