© EPA

La Libye propose un cessez-le-feu à l’Espagne

L’Espagne a reçu un message du gouvernement libyen, lui proposant « d’arriver à un accord pour obtenir un cessez-le-feu », a indiqué jeudi un porte-parole du gouvernement espagnol.

Ce message a été adressé à l’Espagne par le chef du gouvernement libyen lui-même.

Le porte-parole du gouvernement espagnol n’a toutefois précisé s’il s’agissait d’une lettre où d’un autre type de message. « Evidement nous sommes tous favorables à ce qu’il y ait un cessez-le-feu en Libye, mais pour cela une série de conditions doivent être réunies, des circonstances politiques » a-t-il poursuivi, ajoutant que l’Espagne étaient tenue de « dire la même chose que les autres gouvernements européens ».

Le journal britannique The Independent, qui a obtenu une copie de la lettre envoyée par Baghdadi Mahmoudi (chef du gouvernement libyen) affirme qu’il propose « un dialogue sans condition avec l’opposition » et la rédaction d’une nouvelle constitution en échange d’une amnistie pour les deux parties du conflit.

D’autre part, Mahmoudi s’apprêterait à envoyer un message aux dirigeants internationaux pour leur proposer un cessez-le-feu immédiat sous contrôle de l’ONU et de l’Union africaine. Selon une source gouvernementale britannique citée par le journal, les pays occidentaux (réunis aujourd’hui et demain à Deauville dans le cadre du G8) pourraient accepter, mais à condition que Kadhafi parte en exil.
Plusieurs offres de cessez-le-feu avancées par Tripoli avaient déjà été proposées aux rebelles, qui exigent eux aussi en échange le départ du « guide de la Révolution ».

Mathilde Perrin, avec Belga

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content