© AFP

La « jungle » de Calais illustre la faillite de la politique d’asile européenne

La « jungle » de Calais, ce camp improvisé de migrants qui souhaitent traverser la Manche, illustre la faillite de la politique d’asile européenne, a commenté le président du PTB, Peter Mertens, qui a visité mardi le site.

« Un mur de la honte que l’on ne pensait pas possible dans cette Europe du 21e siècle », a-t-il commenté. « Cela nous renforce dans notre volonté de naviguer à contre-courant au Parlement et de plaider pour l’arrêt de la politique de guerre ».

Selon le chef de la formation marxiste-léniniste, la Grande-Bretagne ferait bien d’ouvrir des bureaux à Calais pour y traiter les demandes d’asile.

Pour Peter Mertens, tous les présidents de partis devraient visiter le camp de Calais.

« La situation y est pire que dans les bidonvilles de Kinshasa, et ce à une heure à peine de Bruxelles. Je pensais être bien préparé à cette visite, mais je me suis trompé ».

Partner Content