Kim Jong-un © Getty

La Corée du Nord tire un missile intercontinental « interdit »

Le Vif

La Corée du Nord a tiré jeudi un missile balistique intercontinental (ICBM), a déclaré le président sud-coréen Moon Jae-in, constituant le premier lancement d’une arme aussi puissante depuis 2017. Les autorités japonaises avaient exprimé les mêmes craintes peu auparavant.

Il s’agit d’une « violation de la suspension des tirs de missiles balistiques intercontinentaux promise par le président Kim Jong Un à la communauté internationale », a déclaré M. Moon dans un communiqué, ajoutant que cela constituait également une violation du régime de sanctions de l’ONU.

Le projectile est tombé dans la zone économique exclusive maritime du Japon, a indiqué le ministère de la Défense nippon.

« Nos analyses indiquent que le missile balistique a volé pendant 71 minutes et est tombé vers 15H44″ (06H44 GMT) à environ 150 km de la péninsule d’Oshima, (île septentrionale d’Hokkaido), a déclaré le secrétaire d’Etat japonais à la Défense Makoto Oniki, ajoutant également qu’il pourrait s’agir d’un missile balistique intercontinental (ICBM).

Partner Content