© Le Vif

Guerre en Ukraine: l’étau se resserre autour de Kiev, voici où se situent les combats (carte)

Le Vif

Depuis le nord, depuis le nord-est, depuis l’est: les troupes russes s’approchent de Kiev de plusieurs directions alors que Vladimir Poutine se dit prêt à envoyer une délégation pour des pourparlers avec l’Ukraine qu’il a envahie.

Au deuxième jour de l’offensive russe en Ukraine, les troupes russes continuaient leur progression avec pour objectif premier de s’emparer de la capitale Kiev, visée par un raid blindé et qui pourrait tomber en quelques jours.

Des troupes russes approchaient en effet ce vendredi midi de Kiev depuis le nord-est et l’est. Une avancée qui s’ajoute à l’offensive depuis le nord annoncée plus tôt dans la matinée, selon la page Facebook de l’état-major de l’armée ukrainienne. Le ministère de la Défense a en outre fait état de combats dans Obolon, quartier nord de Kiev, avec une unité russe « de sabotage et de reconnaissance ».

> Suivre les dernières actualités en direct dans notre live

Après avoir relativement rapidement forcé les postes-frontières ukrainiens dès jeudi, plusieurs colonnes de blindés russes se sont engouffrées dans le pays. Jusqu’à approcher Kiev, par le nord-est, depuis la Biélorussie, par l’est et par le nord, selon l’armée ukrainienne. Des combats ont éclaté à Dymer et Ivankiv, respectivement à 45 et 80 km au nord de Kiev. Pour l’état-major ukrainien, « l’ennemi cherche à contourner la ville », pour l' »attaquer ». « Les troupes aéroportées d’assaut des forces armées de l’Ukraine combattent autour de ces deux localités, où sont arrivés un grand nombre de blindés de l’ennemi », a précisé l’armée de terre sur sa page Facebook. L’armée ukrainienne a assuré les avoir repoussés.

Contourner la ville

« L’ennemi ayant été repoussé par les défenseurs de Tcherniguiv, il cherche à contourner la ville pour attaquer la capitale. Pour cela, il se jette dans la direction Kosoltets-Brovary et Konotop-Nejine-Kiev. Konotop est tombé », a indiqué l’état-major ukrainien à la mi-journée.

La première route citée relie Tcherniguiv à la capitale par le nord-est, la seconde provient de l’est, de la région de Soumy et quelques heures plus tard, certains véhicules blindés russes étaient bien en action dans la capitale.

Des explosions au coeur de Kiev

L’armée de terre ukrainienne souligne que des « tirs de missiles » visent également Kiev et précise en avoir détruit deux en vol. Les explosions retentissaient déjà au milieu de la nuit dans la capitale. Des immeubles résidentiels ont été touchés. Des combats étaient en cours vendredi dans le quartier d’Obolon, a constaté un journaliste de l’AFP, et plusieurs détonations sourdes étaient aussi entendues depuis le centre-ville. Le ministère ukrainien de la Défense a indiqué sur sa page Facebook qu’il s’agissait d’une opération de sabotage des forces russes menée par un commando de soldats en reconnaissance. Dans ce même message, le ministère ukrainien demande aux civils du quartier de prendre les armes.

Prochaines cibles russes?

La Russie a jusqu’ici avancé le long de trois axes: au sud depuis la Crimée jusqu’à la ville de Kherson, sur le fleuve Dniepr, au nord depuis le Bélarus vers Kiev, le long de deux routes au nord-est et au nord-ouest de la capitale, et à l’est depuis la ville russe de Belgorod vers la grande ville industrielle de Kharkiv, selon le Pentagone.

Selon Michel Goya, historien militaire français interrogé par l’AFP, la zone à l’est du Dniepr et la ville portuaire d’Odessa, dans le sud, pourraient constituer, après Kiev, les deux prochaines priorités de l’armée russe. Odessa pourrait faire l’objet d’une opération amphibie à l’aide des unités navales massées par la Russie en mer Noire.

Partner Content