A Soisson. © Belga

France: 200.000 foyers encore privés d’électricité, un mort

Une mère de famille a été tuée par la chute d’un arbre déraciné par le vent dans les Alpes-Maritimes, tandis que la « forte tempête hivernale » qui a sévi dans le nord du pays privait encore d’électricité plus de 200.000 foyers vendredi matin, en France.

« Le cyprès lui est tombé dessus alors qu’elle s’apprêtait à emmener ses enfants à l’école. Elle est décédée sur le coup », a indiqué la gendarmerie de Saint-Jeannet, commune située au pied d’une falaise entre Nice et Vence. « Elle est décédée sous les yeux de ses enfants. Le mari a essayé d’intervenir tout de suite en découpant l’arbre mais c’était trop tard », a ajouté la gendarmerie, qui précise que l’épisode de vent a été « violent mais assez bref ».

L’alerte pour vents violents lancée par Météo France concernait surtout le nord et l’est du pays, où il n’y a eu qu’une « petite cinquantaine » de blessés légers, selon le ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux, mais les Alpes-Maritimes avaient été placées en vigilance jaune.

Vendredi matin, la vigilance orange a été levée dans la moitié Nord selon Météo-France, mais la Haute-Corse a, à son tour, été placée en vigilance orange pour vent violent.

Au total, les services de secours ont procédé à 4.452 interventions et un Thalys a été bloqué dans la nuit de jeudi à vendredi dans la Somme, a indiqué vendredi matin Bruno Le Roux.

Les vents violents ont nécessité l’évacuation de plus d’un millier de personnes, selon Bruno Le Roux.

Au plus fort de cette « forte tempête hivernale extrêmement violente » (Météo France), baptisée Egon, plus de 330.000 foyers ont été privés d’électricité, a indiqué le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité Enedis. Les deux zones les plus affectées vendredi matin étaient la Normandie (76.000 clients) et la Picardie (61.000 clients).

Partner Content