Molenbeek

Une recrudescence évidente de fusillades à Bruxelles

Le Vif

Une recrudescence des faits de violence impliquant des armes à feu a été constatée depuis le mois de septembre 2021, principalement sur les territoires des zones de police locales Bruxelles-Ouest, Bruxelles-Capitale/Ixelles et Bruxelles-Midi, a indiqué le parquet de Bruxelles.

Ces dernières semaines, la région bruxelloise a connu plusieurs fusillades, parfois mortelles, notamment à Bruxelles et à Molenbeek-Saint-Jean. Une conférence de presse sur ce phénomène sera organisée par le parquet de Bruxelles et la police, mardi à 14h30, au palais de justice Montesquieu.

« Les premiers devoirs d’enquête sembleraient démontrer que, dans la majorité des cas, ces faits sont à mettre en lien avec des règlements de compte dans le milieu de la vente de stupéfiants », a expliqué le parquet. « Les enquêtes policières sont rendues particulièrement difficiles en raison de la difficulté de recueillir des témoignages dans les milieux concernés, avec pour conséquence que l’essentiel des éléments de preuve repose sur des éléments scientifiques », a-t-il dit.

   « Les premiers devoirs d’enquête consistent à entendre des témoins et à procéder à une enquête de voisinage. Un expert en balistique est systématiquement requis par le parquet lorsque des coups de feu ont été tirés, afin de descendre sur les lieux des faits et établir un rapport », a détaillé le parquet. « En outre, les douilles et armes à feu découvertes par les services de police sont systématiquement saisies et font l’objet d’analyses par l’Institut National de Criminalistique et de Criminologie (INCC). La descente sur les lieux des faits du laboratoire de la police fédérale permet quant à elle de récolter du matériel aux fins d’analyses ultérieures. »

   Ces dossiers sont considérés comme prioritaires par la police et la justice. « Le parquet de Bruxelles est sensible à la problématique et se rassemble régulièrement depuis plusieurs mois avec les services de police compétents pour faire le point sur la situation et envisager les moyens à mettre en œuvre afin d’endiguer cette criminalité », a-t-il commenté.

   Une présence policière accrue est mise en œuvre dans certains quartiers sensibles, afin de rassurer la population. Par ailleurs, les enquêtes se poursuivent pour déterminer les circonstances exactes des faits et identifier les auteurs.

Partner Content