© Getty

Pourquoi le deuxième mandat de Macron sera (normalement) le dernier

Le Vif

Emmanuel Macron reste président de la République pour cinq ans de plus. Mais ce sera son dernier mandat: la Constitution française interdit de diriger le pays plus de 10 ans d’affilée. Néanmoins, Macron pourrait revenir… en 2032. Il n’aura alors que 54 ans.

Réélu ! Emmanuel Macron reste locataire de l’Elysée, au soir du second tour de l’élection présidentielle française. Il a remporté 58% des suffrages, selon les résultats disponibles au moment d’écrire ces lignes. Certes 8% de moins qu’en 2017, mais toujours mieux que Marine Le Pen, la candidate d’extrême droite qui progresse mais échoue pour la deuxième fois (33,9% en 2017, 42% aujourd’hui).

Ce deuxième mandat d’Emmanuel Macron sera quoi qu’il en soit le dernier. Depuis une révision de la constitution française datant de 2008, une président ne peut pas exercer plus de deux mandats constitutifs. Tel est l’objet de l’article 6 de la Constitution.

Même avant ce changement de texte, aucun président français n’a jamais exercé plus de deux mandats. Bien que François Mitterrand était resté en fonction 14 ans d’affilée, lorsque les mandats présidentiels duraient sept ans, et non cinq, comme c’est le cas actuellement.

Toutefois, Emmanuel Macron pourrait se représenter… en 2032. La Constitution française prévoit en effet qu’un président sortant doit faire une « pause » de cinq ans avant de pouvoir éventuellement se représenter.

Aucun élu ne l’a fait, jusqu’à présent. Mais les président français étaient tous plus âgés que Macron, qui a aujourd’hui 44 ans. Et qui n’en aura « que » 54, en 2032…

Partner Content