.

Macron salue « les justes revendications à l’origine du mouvement » des Gilets jaunes

Le Vif

Emmanuel Macron a salué jeudi les « justes revendications » portées par les « gilets jaunes », qui ne doivent pas être « occultées par les violences de quelques-uns », dans le propos liminaire de sa conférence de presse (en cours) organisée à l’issue du grand débat national.

Evoquant « un mouvement inédit », il a remarqué qu’il « s’est ensuite progressivement transformé, tiraillé entre les injonctions contradictoires », avant d’être « récupéré par les violences de la société ». « Mais je ne veux pas que les dérives de quelques-uns occultent les justes revendications portées à l’origine de ce mouvement et profondément soutenues », a-t-il souligné. Pendant les trois mois de grand débat, il a dit avoir entendu « un profond sentiment d’injustice: injustice fiscale, injustices territoriales, injustice sociale », sentiment qui est « installé ».

Mais aussi « sentiment de manque de considération », notamment de la part des « élites, toutes les élites », et lui-même « au premier chef », a-t-il dit. Il a également reconnu qu' »il est difficile de construire quelque chose lorsque la confiance n’est pas rétablie à l’égard de celles et ceux qui doivent être des tiers de confiance, qui décident dans la société ».

Partner Content