Le pape et Aung San Suu Kyi . © Belga

En Birmanie, le pape appelle « au respect de tout groupe ethnique »

Le Vif

Le pape François a estimé mardi que l’avenir de la Birmanie passait par « la paix », fondée notamment sur « le respect de tout groupe ethnique et de son identité », dans une allusion à la minorité musulmane des Rohingyas qu’il n’a toutefois pas nommée.

Il a aussi appelé à un « engagement pour la justice » et un « respect des droits de l’homme », pour son deuxième jour en Birmanie, dans un discours prononcé devant les autorités civiles du pays dans la capitale de Naypyidaw.

Suu Kyi s’engage à protéger les droits et à promouvoir la tolérance « pour tous »

La dirigeante birmane Aung San Suu Kyi s’est engagée mardi au côté du pape François dans la capitale administrative birmane Naypyidaw à protéger les droits et à promouvoir la tolérance « pour tous ».

« Notre gouvernement a pour objectif de faire ressortir la beauté de notre diversité et à la renforcer, en protégeant les droits, en encourageant la tolérance et en garantissant la sécurité pour tous », a-t-elle déclaré alors que son pays est accusé d' »épuration ethnique » des musulmans rohingyas.

Partner Content