© Belga

Disparition de Natacha de Crombrugghe: la police n’écarte finalement pas la piste criminelle

Le Vif

La police péruvienne poursuit l’enquête sur la disparition de Natacha de Crombrugghe et étend sa zone de recherches, selon une information du journal local La Republica. Contrairement à ce qui avait été annoncé dans un premier temps, « la police n’abandonne pas la piste criminelle », ont affirmé mardi les parents de la jeune Belge disparue depuis le 24 janvier à l’agence Belga.

« L’enquête policière sur sa disparition se poursuit et aucune piste n’est écartée », ont assuré mardi soir les parents de Natacha de Crombrugghe, en contact étroit avec le parquet fédéral. Selon le journal péruvien La Republica, les agents de la brigade criminelle du Divincri d’Arequipa ont conclu qu’il n’y avait aucune preuve de mort violente

. « Mais la piste criminelle, comme toute autre piste, est toujours envisagée », ont ajouté les parents de la jeune Belge. Après 30 jours de recherches, l’équipe policière en charge de l’enquête va être relevée. Il est prévu que les agents sur place étendent leur zone de recherche dès que les conditions météorologiques le permettront, selon La Republica.

Natacha de Crombrugghe, âgée de 28 ans, est portée disparue depuis le 24 janvier. Elle effectuait un trek au Pérou. Elle avait laissé un sac à dos dans sa chambre d’hôtel à Cabanaconde, avant de partir tôt pour le canyon de Colca.

Partner Content