© Reuters

Afghanistan: triple explosion dans une école d’un quartier chiite de Kaboul

Le Vif

Trois explosions ont frappé une école pour garçons d’un quartier de Kaboul largement peuplé par des membres de la minorité chiite hazara, faisant des victimes, a annoncé la police afghane.

Ces explosions sont survenues à l’école Abdul Rahim Shahid du quartier de Dasht-e-Barchi, dans l’ouest de la capitale, et « ont causé des victimes parmi nos frères chiites », a indiqué sur Twitter le porte-parole de la police de Kaboul, Khalid Zadran, sans donner plus de détails. Les déflagrations se sont produites au moment où les élèves sortaient de classe en milieu de matinée, a raconté à l’AFP un témoin, qui a requis l’anonymat.

La sécurité dans le pays s’est grandement améliorée depuis la prise de pouvoir des talibans en août et le retrait des troupes américaines d’Afghanistan, après 20 ans d’une guerre d’usure contre leur présence militaire. Des attaques, essentiellement revendiquées par l’Etat islamique-Khorasan (EI-K), la branche régionale du groupe Etat islamique, surviennent toutefois encore régulièrement dans le pays.

Dasht-e-Barchi abrite de nombreux membres de la minorité hazara, marginalisée depuis des siècles et régulièrement persécutée dans ce pays à majorité sunnite. Ce quartier a été frappé ces dernières années et ces derniers mois par plusieurs attaques revendiquées par l’EI-K, qui considère les hazaras comme hérétiques.

Les talibans assurent avoir vaincu l’EI-K, mais les analystes estiment que le groupe extrémiste constitue toujours le principal défi sécuritaire pour le nouveau pouvoir afghan.

Partner Content