© iStock

70% des victimes de malnutrition sont des femmes

Dans le monde, 928 millions de personnes (+148 millions par rapport à l’année dernière) manquent de nourriture, dont 70% sont des filles et des femmes, alerte Plan International Belgique, qui tire la sonnette d’alarme face à une crise alimentaire sans précédent et lance une campagne de récolte de fonds.

La guerre en Ukraine, le changement climatique et la pandémie provoquent une escalade sans précédent de l’insécurité alimentaire, un contexte qui intensifie les inégalités de genre, explique l’ONG.

Avec la sécheresse et la flambée des prix des denrées alimentaires dans le monde, les familles ont de plus en plus de mal à se nourrir. « Non seulement les filles et les femmes ont peu à manger car elles mangent souvent en dernier, par exemple pour nourrir d’abord leur enfant, mais elles font aussi face à d’autres inégalités », pointe Plan International Belgique dans un communiqué.

Afin de subvenir aux besoins de la famille, de nombreuses filles sont ainsi retirées de l’école pour travailler. Elles sont également plus exposées au risque de mariage forcé ou d’exploitation sexuelle, sources de revenus pour les familles, énumère l’ONG.

Au vu de la situation actuelle, cette dernière a donc décidé de lancer une campagne de collecte de fonds. Les citoyens sont invités à apporter leur contribution via le site planinternational.be.

Plan International travaille dans 17 des zones les plus touchées par la crise alimentaire avec des programmes visant à fournir, entre autres, des repas scolaires et d’autres colis alimentaires. Dans les endroits touchés par la sécheresse, l’organisation distribue aussi des semences ou du bétail, comme des vaches ou des moutons.

Partner Content