© Getty

La Banque centrale européenne augmente ses taux: quel impact sur l’épargne?

Philippe Berkenbaum
Philippe Berkenbaum Journaliste

Jeudi, la Banque centrale européenne a annoncé une hausse de ses taux. Quel impact pour les épargnants ? Pas de réjouissance hâtive…

Une première depuis 10 ans: la Banque centrale européenne (BCE) a annoncé jeudi qu’elle allait relever ses taux. De 50 points de base. Une nouvelle stratégie, de cette institution dirigée par la Française Christine Lagarde, qui vise à contrer l’inflation galopante.

Cette mesure devrait avoir un impact sur l’ensemble de l’économie. Mais quid de l’épargne ? Faut-il s’attendre à ce que l’argent qui dort sur les comptes des Belges rapporte davantage ? Pas si vite, préviennent les économistes Charlotte de Montpellier (ING) et Sylviane Delcuve (BNP Paribas Fortis).

Il ne faut pas rêver: ce n’est pas un relèvement 0,50 % qui changera quoi que ce soit au rendement des comptes d’épargne traditionnels. Au mieux, le principal taux directeur de la BCE reviendra à 0 alors qu’il est aujourd’hui négatif : pas de quoi permettre aux banques de se monter généreuses vis-à-vis des épargnants. Les maigres 0,11 % actuellement garantis sur les comptes réglementés ne vont pas bouger de sitôt. « Aucune chance », martèle Sylviane Delcuve.

En revanche, les petits épargnants n’en sont pas toujours conscients, avec une inflation galopante, l’argent qui dort sur un compte épargne perd tous les jours de la valeur. En Belgique, le différentiel atteint aujourd’hui quasiment 10 %. Autrement dit, si vous avez 50.000 euros d’économie placés sur un livret, il n’en vaudront plus que 45.000 dans un an, toutes autres choses étant égales. Autant espérer, du coup, que le resserrement de la politique monétaire européenne produise rapidement ses effets sur l’inflation. A moins de placer vos économies ailleurs, dans l’immobilier par exemple qui, lui, continue de bien se comporter. Pour le moment.

Partner Content