Un chargeur de smartphone branché "à vide".

Consommation invisible: pourquoi il faut débrancher ses appareils électriques

Mailys Chavagne

Que celui qui n’a jamais laissé son chargeur branché « à vide » jette la première pierre. Mais dans le fond, ne pas débrancher ses appareils électriques entraîne-t-il réellement un surcoût? Et à quel point les appareils en veille sont-ils énergivores?

« Éteints la lumière quand tu sors de la pièce », « Ne laisse pas couler l’eau trop longtemps »… Des règles et conseils inculqués dès le plus jeune âge afin de limiter la consommation inutile d’énergie. Ces réflexes à adopter sont d’autant plus importants à l’heure où les prix du gaz et de l’électricité explosent.

En près d’un an et demi, la facture globale annuelle d’un ménage a déjà presque doublé en électricité et presque triplé en gaz naturel. Et les prix n’ont pas fini d’augmenter. La faute à la crise sanitaire? À la guerre en Ukraine? Un peu des deux sans doute…

Pour réduire les dépenses liées à l’énergie, tous les moyens sont permis. Mais avant de vous lancer dans de gros travaux de rénovation et d’isolation, qui seront certes très efficaces sur le long terme, de simples astuces suffisent et peuvent déjà faire la différence. Parmi celles-ci : débrancher ses appareils électriques, ainsi que les éteindre quand on ne s’en sert pas.

Débranche, débranche, débranche tout

Télévision, modem, console, ordinateur, micro-ondes… Beaucoup d’appareils consomment de l’électricité quand on ne les utilise pas. C’est ce qu’on appelle la « consommation en veille ». Et appuyer sur le bouton rouge des appareils ne suffit pas à les éteindre complètement. La preuve: un petit voyant reste allumé, ou l’heure continue de s’afficher sur l’écran. Alors à moins de disposer de technologies pourvues d’une batterie qui permettent à vos appareils de fonctionner même quand ils ne sont pas branchés, il est grand temps d’arracher la prise.

Car même s’il ne s’agit souvent que de faibles puissances (0,5 à 10W), sur le long terme, ces équipements branchés en permanence peuvent peser sur la facture d’énergie. Mais à quel point? « La consommation électrique de veille est à elle seule à l’origine de 3% de la consommation d’électricité des ménages », selon le site énergie du SPW. En dehors de la consommation classique, cet état de veille permanent coûterait entre 64 et 115 euros par an, selon Comparateur-Energie, comparateur officiel certifié par la CREG.

Depuis 2009, une directive européenne limite heureusement les puissances de veille, à 0,5W pour un certain nombre d’appareils et à 3W pour les appareils qui restent connectés à Internet ou à des réseaux de données.

Quels appareils peuvent consommer quand ils sont en veille ?
Il n’y a pas que la TV ou le micro-onde qui consomment quand ils sont en veille. Voici une liste non exhaustive des appareils énergivores, mêmes éteints :
TV (cela va dépendre du modèle et de la technologie utilisée): environ 8,6kWh/an, entre 1.80€ et 2,58€/an.
Ordinateur: environ 25,25kWh/an, entre 5,36€ et 7,66€/an
Sèche-linge: environ 103 kWh/an, entre 21,60€ et 30€/an
Brosse à dents électrique: environ 7,8 kWh/an, entre 1,63€ et 2,34€/an
Radio/chaine hifi: environ 2,92kWh/an, entre 0,61€ et 0,87€/an
– Machine à laver,
– Lave-vaisselle,
– Micro-onde,
– Grille-pain,
– Modem,
– Cafetière,
– Bouilloire…
Source: ces chiffres ont été calculés sur base des prix de l’énergie actuelle (2022), qui tendent à augmenter. Pour l’énergie des appareils, les données ont été extraites de divers rapports de l’ADEME.

Et un chargeur branché à vide?

Débrancher ses appareils électriques, très bien. Quid du chargeur ? Si vous avez pris l’habitude de ne jamais le débrancher, sachez que vous gaspillez de l’électricité. Mais pourquoi ?

Le chargeur est équipé d’un transformateur qui, comme son nom l’indique, va transformer la puissance de l’énergie sortant du secteur (220 volts 50 hertz) en courant continu de plus faible puissance, nécessaire à la charge d’un appareil électronique (environ 5 volts). Même lorsque ledit appareil n’est pas branché, le transformateur continue à remplir son rôle, et consomme donc de l’électricité.

S’il existe donc bien une perte en énergie, elle reste infime, si l’on en croit les données fournies par howtogeek.com, qui a réalisé l’expérience. Pour ce test, ils ont branché les chargeurs d’un iPhone 6, d’un iPad air, d’un MacBook Air (2013), d’une Surface Pro 2, d’un Samsung Chromebook et d’une Nexus 7. Ils ont ensuite mesuré la consommation de ces chargeurs branchés « à vide » à l’aide d’un wattmètre.

Leur constat ? Six chargeurs branchés en même temps consomment ensemble 0,3 watts. Preuve donc que de l’énergie circule, même en petite quantité. Et les conséquences pour le portefeuille ? Imaginons qu’on laisse ces six chargeurs branchés 24h/24, 7 jours/7, durant toute une année. Cela représente une consommation d’environ 2,6 kWh. Avec le prix de l’électricité actuel (entre 0,21168€/kWh et 0,30690€/kWh), on atteint un prix d’environ 54 centimes à 78 centimes par an.

Dérisoire? Certes, la consommation d’un chargeur branché « à vide » reste minime, mais n’est pas négligeable pour autant. D’autant que vous n’êtes certainement pas le seul à le faire. Alors, à l’échelle de la planète, si tout le monde laissait son chargeur branché en permanence?

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content