© belga

Yves Van Laethem: « La vaccination a permis d’éviter 30.000 admissions à l’hôpital en 2021 »

Le taux de vaccination élevé en Belgique (86,4% des plus de 18 ans) a eu un impact indéniable sur les admissions à l’hôpital, a expliqué vendredi le porte-parole interfédéral de la lutte contre le Covid-19, Yves Van Laethem lors d’une conférence de presse.

« On estime que la vaccination a permis d’éviter 30.000 hospitalisations en 2021 », a-t-il indiqué. « Sachant qu’il y a eu 90.000 admissions depuis le début de la pandémie, ce chiffre est non négligeable ».

Ces données proviennent d’un rapport de l’Institut de santé publique Sciensano portant sur l’impact épidémiologique de la vaccination publié vendredi. Ce rapport montre que, fin octobre, une couverture vaccinale complète permettait de diminuer de 88 % le risque d’être hospitalisé et de 93% celui de se retrouver aux soins intensifs chez les personnes de 18 à 64 ans. Ce risque est plus élevé dans la tranche d’âge des plus de 65 ans, mais reste limité avec 63% d’hospitalisations et 75% d’admission aux soins intensifs en moins. Cela représente une légère baisse de l’efficacité du vaccin, visible depuis octobre.

Le risque de décès est également extrêmement réduit chez les personnes vaccinées et oscille de -86% pour les 85 ans à plus ou moins 100% pour les 18-54 ans.

L’efficacité des vaccins est en revanche bien moindre concernant la protection contre les infections. En effet, si au mois de juillet les personnes totalement vaccinées étaient protégées à hauteur de 80-90%, cette protection a chuté pour atteindre, fin octobre, 52% chez les 18-64 ans et à peine 13% chez les plus de 65 ans.

« La diminution de la protection contre le risque d’infection chez les personnes âgées de plus de 65 ans pourrait potentiellement être lié à la baisse de l’immunité dans ce groupe vacciné au début de la campagne ainsi qu’à la circulation active du virus depuis la mi-octobre 2021″, a précisé Yves Van Laethem. « De plus en plus d’études internationales pointent d’ailleurs l’importance d’une troisième injection pour les personnes à risque. »

Partner Content