Vitesse limitée, gratuité de la STIB: les mesures suite au pic de pollution

Le Vif

Les plans d’actions régionaux sont activés vendredi et samedi en raison des fortes concentrations en particules fines relevées dans l’air, indique jeudi la Cellule interrégionale de l’Environnement (Celine).

Comme les jours précédents, des concentrations élevées de particules fines ont été mesurées jeudi dans les réseaux de surveillance des trois régions. Les concentrations les plus élevées sont mesurées dans le nord du pays.

Le seuil d’information de 50 mg/m3 de PM10 est dépassé en Flandre depuis lundi. Ce seuil est désormais également dépassé en Wallonie et à Bruxelles. Le seuil d’alerte a par ailleurs été dépassé dans la nuit de mercredi à jeudi en Flandre et comme peu de changements sont attendus dans les prochains jours, la phase d’alerte est activée, indique la Vlaamse Milieu Maatschappij.

Concrètement, cela signifie qu’une limitation de vitesse à 90 km/h s’appliquera sur un certain nombre d’axes routiers et autoroutiers de Flandre et de Wallonie. A Bruxelles, la vitesse maximale autorisée passe à 50 km/h sur les axes structurants limités habituellement à 70 ou 90 km/h. Les transports en commun bruxellois (STIB) ainsi que le ticket journée Vilo! sont par ailleurs gratuits les jours d’alerte au smog. Le chauffage au bois est également interdit en région bruxelloise à condition qu’il ne soit pas la seule source de chauffage de l’habitation tandis que la température est limitée à 20 degrés Celsius dans les bâtiments du secteur tertiaire.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

L’accumulation de la pollution atmosphérique émise ces derniers jours par le trafic, l’industrie, le chauffage domestique et l’agriculture ainsi que la persistance de conditions météorologiques défavorables contribueront à une augmentation des concentrations en particules fines, note la Cellule. Sur la base des dernières mesures et prévisions, il y a dès lors de fortes chances pour que les concentrations de particules dépassent 70 microgrammes par mètre cube d’air dans au moins une des trois régions vendredi et samedi.

Il est par ailleurs conseillé aux personnes sensibles à la pollution de l’air comme les très jeunes enfants, les personnes âgées, asthmatiques ou souffrant de problèmes respiratoires et cardiaques de ne pas faire d’effort physique inhabituel. D’autre part, en raison de leur très faible dimension, les habitations ne constituent pas un rempart contre les concentrations élevées en particules fines venant de l’extérieur.

La prolongation ou l’arrêt de la phase d’alerte sera communiqué samedi par Celine.

Partner Content