Vingt-huit soldats turcs blessés dans un attentat contre un gazoduc Iran-Turquie

(Belga) Vingt-huit soldats turcs ont été blessés dans la nuit de jeudi à vendredi dans le nord-est de la Turquie lors d’une attaque de rebelles kurdes contre un gazoduc reliant l’Iran à la Turquie, qui a conduit à l’interruption des livraisons de gaz iranien, ont rapporté vendredi les médias.

« Les terroristes ont organisé une attaque contre le gazoduc d’Iran près de village de Türkeli, dans le district d’Eleskirt. A la suite de l’explosion, nous avons eu des camarades blessés par l’incendie », a déclaré à l’agence de presse Anatolie Mehmet Tekinarslan, le gouverneur de la province d’Agri, dont dépend le district d’Eleskirt. « Au total, 28 de nos militaires ont été blessés », dont un a été gravement brûlé, a ajouté le gouverneur, qui désignait par le terme de « terroristes » les rebelles kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). Les forces de sécurité ont lancé une opération pour intercepter les auteurs de l’attaque, a indiqué M. Tekinarslan, précisant que l’incendie provoqué par l’attentat avait été éteint. Le flux de gaz iranien était cependant interrompu, a affirmé la chaîne d’information NTV. Plusieurs attaques similaires contre ce gazoduc ont été imputées ces derniers mois aux rebelles du PKK. Une précédente explosion survenue le 8 octobre dans la même province d’Agri a interrompu les livraisons de gaz iranien jusqu’à dimanche dernier. Le PKK, considéré comme une organisation terroriste par la Turquie et de nombreux pays, se bat pour l’autonomie du sud-est de la Turquie, peuplé en majorité de Kurdes. Le conflit a fait plus de 45.000 morts depuis le début de l’insurrection du PKK, en 1984, selon l’armée turque. (MUA)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content