© Belga

Vérifier la faisabilité programmes électoraux ? Une illusion

La vérification de la faisabilité des programmes des partis en vue des élections de 2019 ne devrait pas être opérationnelle. En 2014, une loi était passée qui donnait pour mission au Bureau du Plan de chiffrer les programmes électoraux des partis. Une loi qui serait en réalité impossible à mettre en pratique, selon des conclusions de la parlementaire N-VA Inez De Coninck, peut-on lire dimanche dans Het Nieuwsblad.

« Cette loi devait absolument être votée, et personne n’a voulu s’exprimer contre, et maintenant on se retrouve coincés », indique celle qui préside le groupe de travail parlementaire qui est chargé de se pencher sur la question.

Le problème est que le Bureau du Plan ne dispose pas du personnel nécessaire pour analyser tous les programmes.

Aux Pays-Bas, où un tel système existe depuis plus longtemps, 90 personnes s’attellent à cette tâche. La Belgique dispose pour le moment de 8 personnes, chargées de se pencher sur un minimum de 70 documents. Car les partis ne siégeant pas au Parlement peuvent également soumettre leur programme.

« Si la loi reste telle qu’elle est actuellement, nous devons avoir 30 à 40 personnes de plus », indique un responsable du Bureau du Plan.

Partner Content