Border custom police in Zaventem airport | Police des frontières à l'aéroport de Zaventem 06/03/2015

Vacances d’été et les voyages hors UE : attention, les douaniers plus alertes que jamais

Le Vif

Les douanes seront plus alertes que jamais aux différents aéroports du pays durant ces vacances d’été, les premières depuis le début de la pandémie de coronavirus où les Belges vont repartir massivement en dehors des frontières de l’Union européenne.

Alcool, tabac, contrefaçons, drogues, voyage avec des animaux, etc. Mieux vaut connaître les règles et interdictions pour ne pas avoir de mauvaises surprises au retour ou à l’arrivée en Belgique.

En 2019, 305.000 personnes avaient été contrôlées par les douaniers à l’aéroport de Zaventem, contre 120.760 l’an dernier. Un chiffre forcément influencé par la limitation dans les déplacements des Belges en raison du Covid-19 mais qui a déjà été dépassé durant les cinq premiers mois de l’année (129.124).

Lors de ces 130.000 contrôles, un millier (1.041) d’infractions ont été constatées, dont un quart (252) était lié à l’argent liquide, impliquant à chaque fois une importante somme d’argent liquide non déclarée. La contrefaçon reste également populaire, avec 23 cas. « Il est important de réaliser que le prix de ces biens ne peut pas compenser le danger qu’ils présentent. Il suffit de penser aux brûlures causées par des parfums ou des ours en peluche qui ne respectent pas nos règles européennes strictes en matière de qualité et de sécurité des enfants », met en garde le SPF Finances.

   Au niveau national, on était en 2019 à 434.179 passagers interceptés par les douaniers, pour 168.745 en 2021. Entre janvier et mai de cette année, ils ont été 152.471 à être contrôlés, selon les dernières données disponibles.

Petite piqûre de rappel

Après deux ans sans voyages ou presque en dehors de l’Union européenne, l’administration fédérale a donc tenu jeudi à rappeler les règles en vigueur depuis Brussels Airport. En particulier celles entourant le tabac: hors UE, il est interdit de ramener plus d’une farde par personne. Sinon, il faut déclarer la marchandise supplémentaire et payer des accises (entre 50 et 60 euros). Si le passager ne la déclare pas et qu’il est intercepté, il devra s’acquitter d’une amende en plus des accises, pour un montant avoisinant 150 euros par farde.

   Autres règles d’or: pas plus d’un litre d’alcool fort par personne lorsqu’on revient d’en dehors de l’UE et ne pas ramener, même sous forme d’objet souvenir, de la faune et de la flore protégée par la convention Cites (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction). On pense ici à l’ivoire, aux morceaux de coraux ou à de la peau de crocodile ou de serpent intégrée à un bracelet pour les cas les plus connus ou courants.

Du shopping mais modéré

   On ne peut pas non plus revenir d’en dehors de l’UE avec des marchandises contrefaites ou bien avec des produits neufs ou des cadeaux pour une valeur dépassant les 430 euros sans les déclarer. Avis aux adeptes de shopping généreux aux États-Unis ou au Royaume-Uni, même ceux revenant en train avec l’Eurostar… Toute personne arrivant/revenant avec plus de 10.000 euros sur elle est tenue de la déclarer et la somme pourra être saisie le temps d’une enquête.

   Lorsqu’on voyage avec un animal, il est par ailleurs indispensable de détenir tous les documents requis le concernant, rappelle le SPF Finances.

   Enfin, de la drogue est très régulièrement interceptée et saisie dans les différents aéroports du pays, que ce soit par des personnes en ayant avalé ou en ayant transporté dans un double fond de leur bagage. Sans parler des opérations de contrôle dans les activités cargo. Les douaniers disposent d’ailleurs d’équipes cynophiles qui recherchent l’argent liquide et la drogue.

   Le choix du « canal rouge » ou du « canal vert » au départ de l’aéroport est dès lors très important, souligne le SPF Finances. « Si vous choisissez la voie verte, vous indiquez que vous connaissez toutes les règles et que vous transportez des marchandises qui respectent les règles ou ne dépassent pas les quantités maximales. Si ce n’est pas le cas après une inspection, vous risquez une amende et devrez toujours payer les droits et taxes dus. Jouez la sécurité et déclarez les marchandises en choisissant la filière rouge : vous payez alors les droits et taxes dus, mais vous évitez une lourde amende ! »

 Les voyageurs revenant d’en dehors de l’UE sont donc avertis: les 212 douaniers dans les différents aéroports belges veilleront au grain cet été.

Partner Content