© belga

Une rencontre Poutine-Zelensky serait actuellement « contre-productive », affirme Lavrov

(Belga) Le chef de la diplomatie russe a jugé qu’une rencontre entre Vladimir Poutine et son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky serait pour l’heure « contre-productive » et l’a conditionnée à l’adoption des exigences de Moscou dans les négociations.

Vladmir Poutine « a dit qu’il ne refuserait jamais une rencontre avec le président Zelensky, mais il faut que cette rencontre soit bien préparée (…) Le conflit au sein de l’Ukraine s’est aggravé pendant toutes ces années, beaucoup de problèmes se sont accumulés », a déclaré Sergueï Lavrov. « Donc, se rencontrer et dire ‘Qu’est-ce que tu penses? Moi je pense que…’ serait juste contre-productif », a-t-il poursuivi, lors d’une conférence de presse, alors que les délégations russe et ukrainienne sont attendues lundi à Istanbul pour une nouvelle session de discussions. Le diplomate russe a réaffirmé les exigences formulées par le Kremlin dès le début de l’offensive contre Kiev le 24 février : la protection des populations du Donbass, ainsi que la « démilitarisation » et la « dénazification » de l’Ukraine. « La dénazification et la démilitarisation de l’Ukraine sont un élément obligatoire de l’accord que nous essayons d’obtenir », a-t-il déclaré. « Nous aurons besoin d’une rencontre (Poutine/Zelensky, NDLR) seulement une fois que nous aurons une visibilité sur le règlement de ces questions clés. » « Nous sommes obligés de faire en sorte que l’Ukraine cesse d’être l’objet des expérimentations de l’Ouest et de l’OTAN, sur le plan militaire, et présente une menace militaire et physique pour la Russie », a-t-il ajouté. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content