Une fausse revendication de l’attentat au Musée juif ne restera pas sans suite

(Belga) Le président de la Ligue belge contre l’antisémitisme (LBCA) Joël Rubinfeld, a reçu dans la nuit de dimanche à lundi dernier une fausse revendication du triple assassinat survenu samedi dernier au Musée juif de Belgique, sur son compte Twitter, a indiqué samedi de l’avocat de la LBCA Christophe Goossens. L’auteur du message, un mineur résidant en Belgique, l’a également menacé de mort, lui annonçant que « son tour viendrait bientôt ». Son identification a permis de conclure qu’il n’était pas impliqué dans l’attentat.

« Le tweet reçu par Joël Rubinfeld sur son compte Twitter, disait en substance « C’est moi le responsable, ton tour viendra bientôt ». Compte tenu de sa date d’envoi, ce message s’inscrit clairement comme une suite de l’attentat », a précisé samedi Me Christophe Goossens, avocat de la LBCA. Celui-ci a précisé que Joël Rubinfeld avait été entendu par la cellule antiterroriste de la police judiciaire fédérale (PJF), dans ce contexte. Pour l’avocat, « Il s’agit d’un infraction pénale et l’auteur de ce tweet qui a entretemps été identifié, doit assumer ses responsabilités face à la justice. Revendiquer un attentat et proférer des menaces de mort n’est pas anodin. Cet attentat sert de catalyseur et révèle un climat de haine, dont profitent certains pour déverser leur antisémitisme » » a-t-il ajouté. « L’objectif d’un attentat terroriste est de distiller la terreur et ce type de menace prolonge et augmente le climat de peur », a-t-il conclu. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content