Seoul: l’ambassadeur de Belgique rappelé d’urgence après un nouvel incident avec sa femme

La ministre belge des Affaires étrangères Sophie Wilmès a souhaité mercredi un retour « toute affaire cessante » de l’ambassadeur de Belgique à Séoul, après un nouvel incident ayant impliqué la femme de ce dernier dans la capitale sud-coréenne.

Une source diplomatique à Bruxelles a confirmé à l’AFP l’information révélée par le site Politico.

Xiang Xueqiu, l’épouse de l’ambassadeur Peter Lescouhier, a eu une altercation lundi matin avec un balayeur dans un parc de Séoul.

Selon Politico, elle en est même « venue aux mains » parce qu’elle n’aurait pas supporté d’être importunée par un coup de balai « accidentel ».

La dispute a en effet mal tourné, même s’il n’y a pas eu de plainte de la victime, a indiqué la source diplomatique belge.

« Etant donné cette situation nouvelle (…) la vice-Première ministre (et cheffe de la diplomatie belge, Mme Wilmès) a indiqué souhaiter un retour toute affaire cessante » de l’ambassadeur, ont fait savoir ses services dans un communiqué.

Sans s’exprimer sur les circonstances de l’incident, ils ont justifié cette décision par la volonté de la Belgique de « maintenir les excellentes relations entretenues avec la République de Corée ».

Il s’agit du second incident impliquant l’épouse de M. Lescouhier en l’espace de trois mois à Séoul.

En avril, elle avait été accusée par la police sud-coréenne d’avoir frappé deux vendeuses qui la soupçonnaient de vol à l’étalage dans une boutique de vêtements.

L’ambassadeur lui-même avait déploré un geste « inacceptable », présentant des excuses pour « l’agression » dont sa femme a été l’auteur.

L’affaire avait fait grand bruit en Corée du Sud, un pays très respectueux des lois.

Et fin mai Sophie Wilmès avait annoncé « mettre fin cet été » au mandat de Peter Lescouhier, en poste à Séoul comme ambassadeur depuis 2018.

Il devait rentrer en Belgique ce mois-ci, selon la même source diplomatique interrogée mercredi. Mais la dispute du parc a pour conséquence d’écourter encore le séjour du couple.

Partner Content