© belga

Scandale alimentaire: l’usine Ferrero devrait être relancée début juillet à Arlon

Le Vif

L’usine Ferrero d’Arlon, qui a reçu une autorisation conditionnelle de reprise de la part de l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire, devrait recommencer à produire ses chocolats début juillet, a indiqué Sylviane Arnould, déléguée CSC Alimentation et Services, à Belga vendredi.

« Après un redémarrage mécanique des lignes, les matières premières devraient commencer à être injectées la semaine du 4 juillet, selon les prévisions de l’entreprise« , a avancé avec prudence Mme Arnould.

   Concernant les travailleurs saisonniers, qui prêtent main forte aux salariés durant les périodes les plus intenses, « la direction semble dire qu’elle ne pourra sans doute pas en engager 400 » comme d’ordinaire, ajoute la syndicaliste. « Cent septante se sont déjà montrés disponibles et attendent d’être appelés. » La période des vacances d’été est cruciale en termes de production en vue des fêtes de fin d’année.

   L’usine wallonne du géant italien de la confiserie a reçu vendredi dernier le feu vert des autorités sanitaires belges pour sa reprise, après le scandale sanitaire qui a gelé ses lignes de production début avril. L’Afsca vérifiera toutefois l’application concrète de toutes les procédures internes mises en place, des matières premières et des produits finis.

   L’agence fédérale avait retiré à l’usine son permis de production le 8 avril dernier après l’enregistrement d’une centaine de cas de salmonellose en Europe, reliés à la consommation de Kinder produits à Arlon. Depuis lors, plus de 1.800 tests de qualité ont été effectués, 10.000 pièces ont été démontées et nettoyées, et des équipements ont été remplacés, tandis que les protocoles de sécurité des produits ont été mis à jour.

Partner Content