© BELGA/Luc Claessen

Pourquoi la fusion des zones de police de Bruxelles est controversée

Le Vif

Fusionner les six zones de police de Bruxelles ? La question oppose les politiques bruxellois francophones et néerlandophones, les premiers avançant la nécessité de préserver l’autonomie communale.

Selon la députée Kattrin Jadin (MR),  » les chefs de corps estiment qu’une grande zone impacterait le temps de réaction des forces de l’ordre. Bourgmestres, magistrats, administrations et directeurs de police sondés ne sont pas plus optimistes « .

Une récente enquête menée par l’université de Gand a beau révéler qu’une telle fusion pourrait représenter  » un pas en arrière et n’apporterait pas spécialement une valeur ajoutée aux personnes concernées par ce projet « , le ministre de la Sécurité et de l’Intérieur, Pieter De Crem (CD&V), campe sur ses positions :  » Je continue à croire que Bruxelles a besoin d’une unité de vision et de direction dans le cadre de la politique locale. Je reste partisan d’une zone de police bruxelloise unifiée disposant d’une unité de commandement.  »

M. La.

Partner Content