© Belga

Pompier décédé: plus d’un millier de personnes à la cérémonie d’hommage

Le Vif

Plus d’un millier de personnes ont pris part samedi matin, à la basilique de Koekelberg, à la cérémonie d’hommage pour le sergent-major Jean-François Spelmans, décédé le mercredi 16 mars dans l’incendie de l’hôtel Sheraton place Rogier.

Des pompiers à pied et à bord de véhicules d’intervention ont escorté le cercueil sur une auto-échelle depuis la caserne centrale de l’Héliport où il était en poste. Ils ont ensuite formé une haie d’honneur jusqu’à l’entrée de la basilique. Ce sont les pompiers de la 11e, la compagnie de Jean-François Spelmans, qui ont porté le cercueil à l’intérieur de la basilique. En ouverture de cérémonie, la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden (CD&V) lui a décerné à titre posthume la décoration civique de 1re classe pour acte de courage et de dévouement.

Pompier décédé: plus d'un millier de personnes à la cérémonie d'hommage
© Belga

Le capitaine Nicolas Robin a dit de lui qu’il était un « homme enthousiaste, bienveillant, qui prodiguait volontiers son savoir et encourageait les autres. (…) Il était un homme de confiance, ce que nous appelons un « Monsieur » chez nous dans notre vocabulaire si particulier ». Le capitaine a repris les mots de l’officier responsable de l’intervention du 16 mars pour le présenter comme « un exemple de professionnalisme face à l’inconnu des interventions ». Sa vocation de formateur, son investissement dans le sport, son humilité, son caractère altruiste et sa discrétion ont aussi été valorisés. « C’est en ouvrant la voie, en guidant ses hommes alors qu’il cherchait à attaquer l’incendie par un deuxième côté qu’il a perdu la vie », a rappelé le porte-parole des pompiers de Bruxelles Walter Derieuw.

Un représentant du Roi et de nombreux élus politiques étaient présents, parmi lesquels le ministre-président du gouvernement bruxellois Rudi Vervoort (PS), le secrétaire d’État bruxellois Pascal Smet (one.brussels) en charge de la Lutte contre l’Incendie et l’Aide médicale urgente et de nombreux bourgmestres. Le sergent-major a également été officiellement promu, à titre posthume, adjudant, grade majeur que Jean-François Spelmans avait sollicité avant son décès. Son casque d’adjudant a été remis à sa famille. À l’issue de la cérémonie religieuse, un joueur de cornemuse a précédé le corbillard qui a emporté le corps.

Partner Content