Les communes jouent un rôle déterminant dans les investissements dans la mobilité et la réparation de voiries. Dont, à terme, la dégradation coûtera encore plus cher à la collectivité. © BELGA IMAGE

Entités locales en faillite? Quelles sont les principales dépenses de votre commune (infographie)

Eglantine Nyssen
Eglantine Nyssen Journaliste au Vif

Administration, voirie, enseignement… Le Vif a analysé les choix budgétaires effectués dans les communes wallonnes. Voici ce qu’il en est chez vous.

Dans notre dossier sur les difficultés financières des communes, la plupart des experts formulaient la conclusion suivante : les communes, globalement, sont de bonnes gestionnaires. «Les mieux gérées parmi les pouvoirs publics en Belgique», résume Julien Flagothier, conseiller en finances publiques à l’Union des villes et communes de Wallonie. Pour pousser l’analyse, Le Vif a décortiqué quels étaient leurs principaux postes de dépenses.

Selon l’étude des finances locales réalisée par Belfius, les dépenses ordinaires des communes wallonnes s’établissent en 2022 à 5,9 milliards EUR, soit 1.609 EUR par habitant. Les dépenses de personnel représentent une part non négligeable du budget communal puisqu’elles absorbent à elles seules en moyenne 42% des dépenses totales, contre 30% pour les transferts. Les charges de la dette (intérêts et remboursement du capital) absorbent, elles, en moyenne 12% des dépenses ordinaires totales.

Avec des différences entre communes. La banque a réalisé une typologie socio-économique des communes, sous base de différents critères : la richesse, la ruralité, la dynamique démographique, les équipements ou encore l’activité économique. Il en ressort 16 clusters, des communes rurales peu denses (dont font partie Anhée ou Hamoir), aux grandes villes et pôles régionaux structurants (dont font partie Namur ou Charleroi). Pour chaque cluster, les dépenses par habitants varient, que ce soit au niveau du total (1265,6€ par habitant en 2022 pour le cluster 7, les communes résidentielles à moyens ou faibles revenus et peu polarisantes économiquement, contre 2151,8€ par habitant en 2022 pour le cluster 16, les grandes villes) ou au niveau des choix effectués.

Choix budgétaires

La classification reprise dans le tableau qui suit répartit les dépenses en fonction de leur affectation. Elles sont donc le reflet des choix budgétaires opérés par la commune. Pour tous les clusters, ce sont les dépenses de l’administration générale qui sont les plus importantes. Y sont intégrés notamment les emprunts d’assainissement, les frais des bâtiments, ou les salaires du personnel qui n’est pas destiné à une autre fonction spécifique. « Le salaire de l’employé qui vous recevra pour renouveler votre passeport, par exemple, est compris dans cette catégorie », nous explique Anne-leen Erauw, senior analyst public finance chez Belfius. Ensuite, les voiries constituent pour la majorité le deuxième poste de dépenses. Les cluster 10, 11, 12, 13, 14A et 16 ont plutôt opté pour l’aide sociale et la santé passe en deuxième plan. Découvrez la suite grâce à l’infographie.

A noter qu’il s’agit ici encore de moyennes, et qu’au sein d’un même cluster, les choix opérés par les communes directement peuvent encore différer.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content