© BELGA

La police a versé des primes à 862 indics l’an dernier

Le Vif

L’année dernière, en moyenne, deux informateurs par jour ont reçu de l’argent pour leurs informations sur le milieu belge du crime. La police a ainsi versé 862 primes à des indics, soit 9% de plus qu’en 2020, selon des chiffres de la police fédérale.

« La rémunération d’un informateur dépend du risque qu’il court et de la valeur de l’information« , explique Melissa Cornelis, cheffe du service techniques spéciales, qui assure la gestion des méthodes particulières de recherche. Dans la pratique, elle oscille entre 50 euros et « plusieurs milliers d’euros ». La définition de l’indicateur est très précise dans la loi: cela doit être une personne qui entretient des contacts avec le milieu criminel. Il faut donc en être proche« , souligne la responsable.

Le fait que la police donne de l’argent aux criminels est une question sensible. Mais la police souligne que cela rend les enquêtes moins coûteuses. « Les indicateurs jouent un rôle essentiel dans certaines enquêtes criminelles. Beaucoup d’autres moyens peuvent être ainsi économisés grâce à leur collaboration », souligne Melissa Cornelis. « Grâce aux informations obtenues, nous savons mieux où et qui rechercher. » En outre, l’argent n’est versé que lorsqu’il est prouvé que l’information est correcte et utile.

Partner Content