© Image Globe

Picqué: Se passer du PS au fédéral « créerait quelque chose de terrible »

Le Vif

Constituer un gouvernement fédéral avec la N-VA et sans le PS serait une grave erreur de la part du MR et du cdH, a affirmé samedi l’ex-ministre-président bruxellois Charles Picqué.

MR et cdH deviendraient otages d’une formation nationaliste flamande qui n’aura « pas trop de scrupules » à avancer sur le plan communautaire. « Cela créerait quelque chose de terrible au sud du pays, où ce gouvernement national n’aurait pas de légitimité », a commenté Charles Picqué lors de l’émission radiophonique « Grand oral » diffusée sur La Première (RTBF).

A propos des négociations en vue de la constitution d’une majorité à Bruxelles, Charles Picqué n’a pas caché une certaine proximité entre les thèses du FDF, « proche d’objectifs que nous avons historiquement à Bruxelles », et le projet de ville du PS. Il a toutefois également insisté sur l’avancée des libéraux, dont « il faut tenir compte ».

« Mais la question est de savoir qui va mener le débat interne sur les priorités au MR », a ajouté Charles Picqué, soulignant notamment que le président du MR bruxellois, Didier Reynders, avait fait « un beau score », mais se demandant aussi « quel projet » celui-ci défend.

L’ex-ministre-président a par ailleurs estimé que le dossier des avions survolant Bruxelles devait être inscrit à l’ordre du jour des négociations fédérale et bruxelloise pour déminer le problème et le dépassionnaliser quitte à passer, dans un premier temps, par un retour à la situation d’avant le plan dit « Wathelet ».

Partner Content