Frédéric Janssens, le greffier de l'institution, dans la tourmente

Parlement wallon: le greffier suspendu 6 mois

Le Vif

Le greffier du parlement wallon, Frédéric Janssens, a été suspendu pour une durée de 6 mois par le Bureau de l’assemblée qui s’est réuni ce jeudi matin, rapportent plusieurs médias.

Frédéric Janssens était sur la sellette après le dépôt d’une plainte pour harcèlement, l’ouverture d’une information judiciaire et l’explosion des dépenses du parlement.

« Le Bureau a décidé que sa première action serait d’organiser une rencontre avec le conseil du personnel de manière à établir un programme de consultations. Dans l’évolution du dossier, le Bureau examine la possibilité de se faire accompagner d’un organe extérieur pour lui permettre d’atteindre les objectifs fixés », ajoute-t-il.

Apaiser le climat

« Le Bureau souhaite réitérer sa volonté de servir le Parlement dans un climat social apaisé et serein. Il encourage chaque membre du personnel à s’exprimer et réaffirme à l’ensemble de celui-ci sa confiance pour assurer les tâches qui lui sont confiées », avait-il par ailleurs assuré au personnel du greffe un peu plus tôt dans la journée.

« Le Bureau espère que ces premières mesures participeront à apaiser le climat au sein du greffe et entend poursuivre la réflexion sur les réformes à adopter, tant au niveau du climat social que dans la gestion du Parlement », avait-il ajouté. « La situation n’était plus tenable, ni pour le greffier, ni pour les agents », a de son côté commenté Jean-Claude Marcourt, le président du parlement et du Bureau.

« Il y a un ressenti de la part du personnel qui ne s’est jamais exprimé officiellement. J’ose croire que cette mesure forte permettra de libérer la parole et de mettre les choses à plat. Notre message est clair: nous voulons qu’une nouvelle page s’écrive », a-t-il conclu.

Partner Content