Mauvais état des routes bruxelloises: ces usagers qui réclament des indemnisations après un accident

L’an dernier, 250 plaintes ont été déposées relatives aux voiries régionales. La Région a déboursé plus de 770.000 euros d’indemnités.

La Région bruxelloise a dû débourser l’an dernier 771.547 euros d’indemnités en raison de problèmes de revêtement routier et d’aménagements sur le réseau, ressort-il d’une réponse de la ministre bruxelloise de la Mobilité, Elke Van den Brandt (Groen), à une question de la députée MR Françoise Schepmans.

« Pièges routiers »

Selon l’élue libérale, citant, dans un communiqué publié ce lundi, la réponse de la ministre, les automobilistes ne sont pas les seuls à en faire les frais: 210 plaintes ont été traitées, dont 107 pour des incidents sur le Ring. Mais aussi les motards (5) , les piétons (13), les cyclistes (19) et même les utilisateurs de trottinette (3) risquent la chute en passant sur ces « pièges routiers ». Même si la démarche n’est pas aisée, il est possible, en cas d’accident, de se tourner vers le gestionnaire de la voirie afin de réclamer une indemnisation. « L’année 2021 a été, à cet égard, compliquée en Région bruxelloise: pas moins de 250 plaintes relatives aux voiries régionales (soit 20% du réseau routier bruxellois) ont été enregistrées par le service Mobilité. C’est en nette hausse par rapport aux années 2019 et 2020 où le cap des 200 n’avait pas été franchi », a fait observer Françoise Schepmans.

Pour 2021, le montant total des indemnités s’est chiffré à 771.547 euros dont 89% dans le cadre de dossiers judiciaires. Toujours selon la députée libérale, les usagers faibles ont été deux fois plus nombreux, l’an dernier, à lancer une action contre la Région. « La sécurité de tous les usagers doit être une priorité. Cela passe aussi par l’entretien régulier des voiries régionales qui sont des axes très importants pour la mobilité bruxelloise », a insisté Mme Schepmans.

Partner Content