Il est possible de s'opposer au marketing direct par téléphone. Oui, mais... © dr

Marketing direct: « ne m’appelez plus ! « 

Le Vif

Tout en n’étant pas client des sociétés appelantes, on peut être démarché sur son smartphone, parfois avec insistance, par des opérateurs de téléphonie ou autres firmes commerciales.

En effet, lorsqu’on laisse ses coordonnées à une entreprise – lors du remplissage d’un bon de commande, en demandant une carte de fidélité ou en utilisant les réseaux sociaux – sans s’opposer explicitement à ce que cette société les utilise, celle-ci peut en disposer à des fins commerciales. Elle peut même conclure des accords avec d’autres entreprises qui mettent à sa disposition des listings et des profils personnalisés collectés.

On peut toutefois s’opposer au marketing direct par téléphone en contactant les entreprises concernées ou en s’inscrivant sur la liste  » Ne m’appelez plus « , gérée par l’asbl Do Not Call Me. Mais… cette interdiction n’est applicable qu’aux entreprises basées en Belgique.

M.LA.

Partner Content