L'Otan s'apprête à prolonger le mandat de son secrétaire général, Jens Stoltenberg © belga

L’Otan s’apprête à prolonger le mandat de son secrétaire général, Jens Stoltenberg

(Belga) Le secrétaire général de l’Otan et ancien Premier ministre norvégien Jens Stoltenberg, devrait voir son mandat – qui expire normalement fin septembre – prolongé jeudi d’un an au moins, a-t-on appris mercredi de source diplomatique.

La décision de prolonger son mandat doit être prise par les chefs d’État et de gouvernements des trente pays alliés lors du sommet extraordinaire qui se tiendra jeudi au siège bruxellois de l’organisation. Le raisonnement qui sous-tend cette prolongation est « on ne change pas de capitaine en pleine tempête », alors que l’Otan renforce sa défense collective face à l’invasion de l’Ukraine par la Russie. La décision leur revient, a affirmé mercredi M. Stoltenberg lors d’une conférence de presse précédant une ultime réunion des ambassadeurs alliés à ce propos, selon la même source. Âgé de 63 ans, l’ancien Premier ministre exerce la fonction de secrétaire général – le 13e dans l’histoire de l’Alliance atlantique – depuis le 1er octobre 2014. Son mandat initial de quatre ans a déjà été prolongé à deux reprises, en 2017 et en 2019. Il devait expirer le 30 septembre prochain. Il est déjà actuellement le secrétaire général en poste depuis le plus longtemps. Selon la presse locale, le ministère norvégien des Finances a indiqué tenir compte d’un maintien de M. Stoltenberg à l’Otan. « Nous nous préparons à une situation dans laquelle Jens Stoltenberg pourrait rester plus longtemps secrétaire général de l’Otan. Nous ignorons combien de temps cela pourrait durer, un an ou deux », a affirmé mercredi une porte-parole du ministère. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content