Les surprofits d’Electrabel profiteraient à l’État belge

(Belga) La marge nucléaire d’Electrabel, estimée à 464 millions en 2021, pourrait monter jusqu’à 1,6 milliard en 2022, selon le scénario le plus favorable de la Creg, écrit La Libre mercredi. Cette forte hausse des revenus d’Electrabel pourrait aussi profiter à l’État belge, qui capte une partie de la marge nucléaire via la contribution de répartition (une taxe nucléaire variable sur Doel 3 et 4 et Tihange 2 et 3). Ainsi, cette taxe nucléaire, estimée entre 110 et 115 millions pour l’exercice 2021, pourrait monter à 527 millions d’euros au cours de l’exercice 2022, montant à payer en 2023.

L’Echo avance même le chiffre de 660 millions, sur base d’une estimation réalisée par le gouvernement fédéral. Cette somme pourrait toutefois être revue un peu à la baisse, une fois la dégressivité appliquée. Ces montants ne prennent pas en compte la redevance fixe de 20 millions appliquée sur Doel 1 et 2. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content