Les forces de l'Otan équipées contre une possible attaque nucléaire ou chimique © belga

Les forces de l’Otan équipées contre une possible attaque nucléaire ou chimique

(Belga) Les groupements militaires de l’Otan stationnés sur le flanc oriental de l’Alliance ont été équipés contre une possible attaque nucléaire, chimique ou biologique venant de la Russie, a annoncé jeudi le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg.

Le ministère russe de la Défense a déclaré il y a plusieurs jours avoir saisi des documents de combat d’une brigade ukrainienne, notamment une carte montrant les sites d’un développement d’armes chimiques. Des accusations qualifiées d' »absolument fausses » et balayées par le chef de l’Otan, qui y voit « un prétexte » pour que les Russes puissent eux-mêmes utiliser des armes chimiques. « Si la Russie fait usage d’armes chimiques, cela pourrait avoir des conséquences extrêmement graves. Celles-ci pourraient s’étendre à des pays alliés. Toute utilisation d’armes chimiques changerait fondamentalement la nature du conflit » et « serait une violation flagrante du droit international », a indiqué M. Stoltenberg. L’Otan dispose d’un bataillon de défense chimique, biologique, radiologique et nucléaire (CBRN). Il s’agit d’une force multinationale à haut niveau de préparation qui fournit aux missions de l’Alliance et aux forces interarmées déployées de l’Otan une capacité nucléaire, biologique et chimique (NBC) crédible. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content