Nicolas Martin © BELGA/Virginie Lefour

Le PS et Ecolo constitueront la future majorité communale à Mons

Nicolas Martin (PS) et Charlotte De Jaer (Ecolo) ont annoncé mardi avoir bouclé accord de majorité et la constitution du futur collège communal pour la Ville de Mons.

Après trois semaines de négociations post-électorales entre les deux formations, leurs leaders locaux, Nicolas Martin et Charlotte De Jaer, ont trouvé un accord pour diriger la ville durant les six années à venir.

Au soir du 14 octobre, le PS conduit par Nicolas Martin à Mons avait réalisé un score de 44,25 % des voix, en recul de 10,91 % et de 6 sièges (23) par rapport aux communales de 2012.

Ecolo avait pour sa part réalisé un score historique dans la Cité du Doudou avec 12,78 % et trois sièges en plus (6), soit un bond en avant de 3,96 points par rapport aux élections de 2012. « Il était important de respecter le message de l’électeur », a indiqué Nicolas Martin, futur bourgmestre de Mons.

« Nous souhaitions, PS et Ecolo, également un dialogue qui soit constructif pour la ville. Le PS avait de toute façon annoncé avant les élections son intention d’ouvrir sa majorité et Ecolo avait pour sa part évoqué son intention de monter dans une majorité. Nous avons trouvé une vraie compatibilité dans nos programmes ainsi qu’un respect mutuel dans le travail ».

Charlotte De Jaer
Charlotte De Jaer© BELGA/Alexis Taminiaux

L’option du PS d’ouvrir la majorité à Ecolo à Mons repose sur plusieurs critères et sur la convergence de projets. « Nous nous sommes trouvés un socle de valeurs communes », a indiqué Charlotte De Jaer, future échevine de Mons. « Il ne faut pas comprendre notre accord de majorité comme l’addition simple de nos deux programmes mais comme un accord de contenu. Le collège communal de Mons comprendra pour la première fois deux échevins Ecolo ».

Le travail préparatoire à l’accord de majorité à Mons s’est articulé autour de huit thématiques. « Il est encore trop tôt pour donner les détails du programme ainsi que les postes du collège », a poursuivi Nicolas Martin. « Nous pouvons toutefois dire que notre travail s’articule autour de thématiques comme la jeunesse et la famille, la mobilité, la sécurité, la propreté et le cadre de vie, la cohésion sociale, le développement économique, le logement, la participation citoyenne, la gouvernance. Nous devons attendre le sentiment de nos instances respectives quant aux termes de notre accord et de notre programme ». L’annonce du programme devrait ainsi être faite vendredi à la mi-journée. Ecolo devrait notamment hériter des échevinats de l’environnement et de l’écologie ainsi que de la citoyenneté.

« La gouvernance sera une des priorités de la mandature », a souligné Charlotte De Jaer. « Il n’y aura, notamment, plus de cumul entre un poste d’échevin et une présidence d’une grande instance comme, par exemple, une intercommunale, il n’y aura pas de bourgmestre empêché, pas de cumul. Nous avons, Nicolas Martin et moi-même, décidé de nous consacrer à fond pour Mons et nous ne nous présenterons donc pas à des élections pour un autre niveau de pouvoir ».

Exit donc le cdH de la majorité montoise. « Le cdH travaillera dans la minorité », a conclu le futur bourgmestre de Mons. « Durant ces trois semaines de discussion, nous n’avons pas parlé avec Mons en Mieux. Le programme du PTB était incompatible avec notre vision et les propositions budgétaires de ce parti auraient été trop lourdes à supporter, elles auraient poussé Mons à la faillite. »

Partner Content