Une photo d'illustration à l'école primaire Olfa Elsdonk à Edegem, Anvers, le vendredi 07 janvier 2022. © belga

Le parlement flamand accorde plus de moyens aux écoles pour l’accueil des enfants ukrainiens

Le parlement flamand a approuvé mercredi une série de mesures d’urgence pour permettre au secteur de l’enseignement de la Communauté flamande de faire face à l’afflux de réfugiés ukrainiens.

Le projet de décret de Koen Daniëls (N-VA), Loes Vandromme (CD&V) et Jean-Jacques De Gucht (Open Vld) prévoit, entre autres, des moyens supplémentaires pour les bâtiments, les unités modulaires et le personnel. Outre l’accueil et le logement, l’éducation des réfugiés ukrainiens constitue un défi majeur pour le gouvernement flamand.

Pour le relever, le ministre de l’Education Ben Weyts a convenu, avant les vacances de printemps (Pâques), avec les partis de la majorité et le secteur, qu’un décret d’urgence serait adopté. Il a été convenu, entre autres, que les écoles recevraient des moyens pour les élèves supplémentaires qu’elles accueillent.

Les écoles recevront également des moyens complémentaires pour accroître leur capacité d’accueil. Par exemple, le gouvernement flamand couvrira tous les coûts des unités modulaires temporaires. Les écoles recevront également des outils pédagogiques et les centres d’orientation scolaire (CLB) bénéficieront d’un soutien supplémentaire pour l’accompagnement des enfants traumatisés.

Partner Content