Le Parlement européen demande un embargo total sur les combustibles fossiles et nucléaires

(Belga) Le Parlement européen a validé jeudi une résolution exigeant une interdiction immédiate des importations de gaz et de pétrole depuis la Russie. Le texte a été approuvé par une large majorité: 513 voix pour, 22 contre et 19 abstentions.

Une majorité presque aussi large (413 pour, 93 contre, 46 abstentions) avait précédemment soutenu un amendement visant à inclure dans le texte la demande d’un embargo total sur tous les combustibles fossiles (charbon, gaz, pétrole) et sur les combustibles nucléaires (uranium) venant de Russie. Le vote final a mené à une ovation debout dans l’hémicycle. Les eurodéputés tentent ainsi d’augmenter la pression sur la Commission européenne et les États membres. La première a proposé mardi un « 5e paquet » de sanctions européennes, qui comprend une interdiction de l’importation de charbon russe mais ne touche pas (encore) aux autres sources d’énergie pour lesquelles l’UE dépend grandement du voisin russe. Les États membres discutent cette semaine de ces sanctions supplémentaires. Mais le Parlement européen souhaite qu’on aille plus loin dans l’isolement du régime de Vladimir Poutine. Il appelle à un embargo sur le gaz, le pétrole et l’uranium russes, mais aussi à l’exclusion de toutes les banques russes du système de messagerie interbancaire Swift. Il propose aussi de revoir à la hausse les sanctions envers le Bélarus, soutien de Moscou, pour qu’elles correspondent aux sanctions visant le Kremlin. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content