© Michel Tonneau

Le mari de Bénédicte Bayer, concierge d’Ogeo Fund pour 50 euros/mois

David Leloup
David Leloup Journaliste

En attendant son rachat, le manoir de Cointe est laissé à l’abandon, et c’est le mari de Bénédicte Bayer, la directrice générale du groupe Publifin, qui fait office de concierge…

C’est un manoir à l’abri des regards, sur les hauteurs de Liège, acheté en 2012 par Ogeo Fund, le fonds de pension de Publifin.  » Cela avait été un rachat pour y faire des bureaux et puis, on est confronté à un conflit avec le groupe des copropriétaires, donc c’est un peu bloqué « , a concédé Stéphane Moreau, lors de son audition, le 10 mars dernier, à Namur devant la commission d’enquête Publifin. En fait, le règlement du parc privé de Cointe, qui vise à garantir la quiétude des résidents, interdit de transformer les immeubles en centre d’affaires, espaces de bureaux ou appartements. Mais l’administrateur délégué d’Ogeo Fund reste confiant pour l’avenir :  » C’est la zone du parc de Cointe, donc elle garde sa valeur.  » En attendant, depuis son rachat, le manoir est laissé à l’abandon. Et c’est le mari de Bénédicte Bayer qui fait office de… concierge.

Une offre de prix imbattable

Pour la modique somme de 50 euros HTVA par mois, Pierre-Yves Lacroix passe – chaque mois, donc – inspecter la propriété. Et chaque année, il relève les compteurs d’eau, de gaz et d’électricité. Fait tailler les haies et tondre la pelouse lorsque c’est nécessaire. Et veille bien à ce que la cuve à mazout reste remplie pour éviter que la tuyauterie ne gèle en hiver. Sa société NACR, dont les statuts incluent notamment  » l’activité de syndic d’immeuble  » depuis 2015, aurait été sollicitée par Ogeo Fund pour remettre une offre de prix, et aurait été sélectionnée. Pierre-Yves Lacroix bénéficie par ailleurs d’un avantage en nature non négligeable : selon nos informations, c’est lui qui roule en permanence avec la BMW X6 à laquelle Bénédicte Bayer a contractuellement droit via sa convention de management signée avec Nethys. La cheffe de cabinet du CEO Stéphane Moreau préfère se déplacer avec sa Mini Cooper.

Partner Content