Le Kremlin accuse Washington d'escalade après la mise en alerte de troupes © belga

Le Kremlin ne veut pas dévoiler sa position avant les négociations avec l’Ukraine

(Belga) Le Kremlin ne compte pas révéler sa position avant les négociations qui doivent commencer sous peu avec l’Ukraine, a indiqué lundi le porte-parole du Kremlin.

« Je ne vais pas annoncer les positions que nous avons, etc. Les négociations doivent se faire dans le silence », a dit, lors de son briefing quotidien à la presse, Dmitri Peskov. « Laissons les négociateurs s’installer », a-t-il ajouté. Des délégations russe et ukrainienne sont à la frontière bélarusso-ukrainienne, dans la région bélarusse de Gomel, pour de premiers pourparlers depuis l’invasion russe décrétée par le Kremlin jeudi. Kiev compte y exiger un cessez-le-feu « immédiat » et le retrait des troupes russes, a annoncé lundi la présidence ukrainienne. « À chaque heure de plus dans ce conflit, ce sont des citoyens et soldats ukrainiens qui meurent. Nous nous sommes entendus dans le but d’arriver à un accord, mais il doit être dans l’intérêt des deux parties », a dit pour sa part à la télévision le négociateur russe et conseiller du Kremlin Vladimir Medinski. Le président Vladimir Poutine avait juré de « démilitariser » et « dénazifier » l’Ukraine lorsqu’il a lancé son offensive, accusant Kiev d’orchestrer un prétendu « génocide » de russophones. (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content