Le directeur de l'AIE reconduit pour un nouveau mandat sous le signe du climat © belga

Le directeur de l’AIE reconduit pour un nouveau mandat sous le signe du climat

(Belga) Le directeur exécutif de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), Fatih Birol, a été reconduit pour un nouveau mandat sous le signe de la lutte contre le changement climatique, a annoncé vendredi l’institution.

L’économiste turc, qui occupe ce poste depuis septembre 2015, effectuera un troisième mandat de quatre ans à compter de septembre 2023. Cette prolongation, décidée à l’unanimité par le conseil des gouverneurs de l’agence basée à Paris, intervient à un moment clef. Elle « lui donne un soutien fort pour conduire une nouvelle ère pour l’AIE », estime celle-ci dans un communiqué. Cette agence, dont le mandat porte depuis son origine sur la sécurité énergétique des pays développés, a en effet vu cette semaine sa mission officiellement étendue à la recherche de la neutralité carbone face au dérèglement climatique, à l’occasion de la réunion annuelle de ses États membres. Parmi ses nouvelles missions, l’AIE suivra aussi la question des ressources en métaux et minerais, stratégiques pour fabriquer les équipements énergétiques décarbonés. L’AIE, émanation de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), a été fondée en 1974 dans la foulée du choc pétrolier, pour conseiller les pays riches sur leur approvisionnement en énergie. Sous l’impulsion de Fatih Birol, elle avait déjà pris depuis quelque temps le tournant de la transition vers les énergies décarbonées. Son scénario pour la neutralité carbone produit au printemps 2021 a marqué les esprits, appelant à renoncer immédiatement à tout nouveau projet d’exploitation d’énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon). (Belga)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content