Image d'illustration © Belga

Le cdH bruxellois demande le report de l’expérience sur l’E40

Le cdH bruxellois a demandé mardi au gouvernement régional de reporter l’expérience qu’il doit mener sur l’autoroute E40 de réduction du nombre de bandes d’accès à Bruxelles.

Ce test doit avoir lieu en janvier 2017. Pourtant, selon les centristes, ce serait « mettre la charrue avant les boeufs ». Le cdH invoque la fermeture de certains tunnels ou une attractivité de la capitale plombée depuis le « lockdown » d’il y a un an. Il prend aussi l’exemple de la piétonnisation des boulevards du centre qui peine à se poursuivre.

« L’expérience de la piétonnisation des grands boulevards centraux montre à souhait que des avancées à la hussarde, sans vision d’ensemble, sont contre-productives pour tous les acteurs de la ville: commerçants, entreprises, riverains, navetteurs… », expliquent le chef de groupe cdH au parlement bruxellois, Benoît Cerexhe, et le vice-président du parti, Hamza Fassi-Fihri. « Or, il n’y a pas à l’heure d’aujourd’hui de solution alternative crédible ! Ni parking de dissuasion, ni RER, ni métro Nord, ni téléjalonnement… Par ailleurs, des chantiers d’importance continuent à perturber considérablement le trafic dans Bruxelles et arrivant à Bruxelles. Tirons les leçons du centre-ville! ».

Les centristes disent défendre la transformation des fins d’autoroute en boulevards urbains mais, dans l’attente de solutions de rechange « crédibles », ils demandent la suspension du projet.

Partner Content